Le vol aller : escale parmi les asiatiques.

Publié le par doug-en-mission-speciale

Il aura fallu plus de 24h de voyage à Doug pour aller de Marcoussis, Île-de-France, France à Seminyak, Bali, Indonésie.Après la traversée de la Russie et de la Mongolie : la Chine.

24h pendant lesquelles Doug perdit un peu la notion de l'heure et de la faim, les repas dans l'avion arrivant à des heures inhabituelles pour tout estomac français normal.

 

La première  partie du vol, de Paris CDG à Séoul, de 13h30 heure française à 7h40 heure coréenne (soit 00h40 heure française) se passa au milieu de Coréens de retour de leur visite de la France, et surtout de Paris, sa tour Eiffel, son Louvre...

 

C'est donc entre un hublot donnant à moitié sur l'aile de l'avion (damned!) et un Coréen que Doug passa 11h, principalement à regarder des films (4 pour tout dire : Rango, Pop!, Never let me go et Dumbo parce qu'il me restait alors moins d'une heure-et-demie).

Et c'est avec une petite fierté non cachée que Doug peut affirmer que son voisin d'avion coréen n'a fini que 2 films sur l'ensemble des films qu'il avait commencé et que ces 2 films avaient été 2 films que Doug venait de regarder! Influençable les Coréens?

 

Doug arriva donc en Corée du Sud, à 7h40 heure locale, 00h40 dans sa tête. Il lui fallait trouver la porte d'embarquement de son vol pour Bali dans ce labyrinthe asiatique que représente l'aéroport de Séoul pour tout Européen fraîchement débarqué. Heureusement, il disposait de 4h pour cela. Malheureusement, il voulait surtout se poser et dormir.

Après avoir demandé son chemin à 6 employés Coréens, il se trouva une Coréenne du point d'informations pour lui indiquer clairement sur une petite carte de l'aéroport où se situait le terminal E, perdu dans un autre grand bâtiment auquel on n'accédait par un train intérieur à l'aéroport.

Mais c'est un vrai labyrinthe alors!

Entouré d'Asiatiques qui se prenaient en photo dans le train ou qui filmait tout le trajet, qui durait 5 minutes et se passait uniquement dans un tunnel, avec leur caméra dernier cri, Doug arriva enfin au départ de son avion et dormit jusqu'à 11h heure coréenne avant de monter dans l'avion qui l'emmènerait à Bali.

 

La deuxième partie du vol fut presque entièrement dédiée au sommeil. La population était plus variée : Japonaises ou Chinoises qui se remaquillaient toutes les 2 heures, couple de Coréens qui prirent en photos une bonne centaine de fois et préférèrent regarder des films sur leur Ipad que sur la TV de l'avion, Indonésiens qui rentraient chez eux, autres Asiatiques qui dormaient ou regardaient des films...

 

Doug arriva à Bali à 17h heure indonésienne (11h heure française) : l'autre bout du monde.

Un temps ensoleillé et chaud l'accueillit. Son visa fut accepté et un Indonésien voulut déjà lui soutirer de l'argent pour avoir porté sa valise sans rien demander.

Après avoir échanger une centaine d'euros contre 1 200 000 roupies indonésiennes (1€ = 12 350IDR), Doug prit le taxi (écrit "taksi" à Bali) pour pas cher comparé au prix en France et put enfin se sentir arrivé à destination après avoir traversé la France, le Danemark, la Suède, la Finlande, la Russie, la Mongolie, la Chine, la Corée, la mer de Chine et les Philippines!

Publié dans Doug au rapport

Commenter cet article

Audwie 24/07/2011 21:42


Et c'est dingue! T'es millionnaire! XDDD


Audwie 24/07/2011 21:41



Ouuuuuh! J'aime cette description de ce beau début de voyage! Par contre, je me suis mise inconsciemment dans ta peau pendant l'épisode de l'aéroport labyrinthique et ça m'a fait des boules au
ventre. Je crois que je me serais sentie vraiment très très très stressée ^^


Et j'ai bien aimé l'Indonésien qui rend des petits services imposés! XD


Et j'imagine le bazar pour s'y retrouver dans les heures pour pouvoir dormir quand il faut, pour pouvoir manger quand il faut (tout le temps? ^^ c'est plus simple quand même! XD)



doug-en-mission-speciale 26/07/2011 03:19



Haha ma Odwie, il est génial ton commentaire! Mais juste, manger tout le temps, ça fait qu'on n'a plus vraiment faim et beaucoup moins de plaisir! (et puis il faut ajouter que les repas de
l'avion sont toujours aussi bof!)