Gili Trawangan : ses touristes

Publié le par doug-en-mission-speciale

Doug vous a parlé des Indonésiens, en oubliant d’ailleurs de préciser qu’ils chantaient presque tous mal mais fort quand même !

Et les touristes ?

 

Les touristes sont avant tout des Européens, avec un taux particulièrement élevé de Français en Juillet-Août (certains ont avancé le chiffre de 80% des touristes). On retrouve surtout des Anglais, des Français, des Espagnols, des Allemands et des Européens de ces pays aux langues qui ressemblent toutes à de l’allemand pour une oreille non confirmée. Bref, principalement les pays riches d’Europe qui n’ont pas assez de soleil dans l’année.

Ensuite viennent des Australiens, qui préfèrent généralement Bali, des Américains, des Canadiens et pas mal de Québécois, et puis des Singapouriens, d’autres Asiatiques.

Il y a enfin des groupes d’Indonésiens qui viennent pour la journée ou un peu plus, et qu’on reconnaît à leurs habitudes vestimentaires : habillés de la tête aux pieds. Enfin, la tête pas forcément, mais tous portent des pantalons, des jupes longues, des manches longues. Et ce même dans l’eau pour les femmes si elles sont musulmanes. Avez-vous déjà vu une petite fille de 6 ans jouer dans l’eau toute couverte, avec des chaussettes et un voile ? Un attirail qui ne cache pas ces formes qu’il est censé cacher. Déprimant. Ces Indonésiens viennent en groupes d’amis ou en famille mais sont toujours plus de 6 jusqu’à atteindre la vingtaine de personnes.

 

Le touriste de Gili Trawangan a aussi des caractéristiques physiques. Il est tatoué, parfois sur plus de la moitié de son corps, parce qu’il est roots ou fêtard-chic ou fan de l’Asie du Sud-Est… Bien sûr le fait que les gens soient bien plus dénudés sur cette île qu’en Occident aide à déceler cette particularité physique, mais le nombre de personnes tatouées reste impressionnant !

Le nombre de blondes aussi. De vraies blondes. Alors qu’on entend dire qu’elles sont en voie de disparition, voici qu’elles se concentrent sur cette petite île de quelques kilomètres de périmètre.

D'autre part, les personnes en surpoids sont en grande minorité. Les fauteuils roulants aussi. Les personnes âgées aussi. Les noirs aussi.

 

Les touristes viennent souvent ici en groupe d’amis ou en couple, mais on trouve aussi un nombre significatif de familles. Cela montre bien à quel point l’île est attractive et peut correspondre à des désirs variées. La moyenne d’âge des touristes doit cependant tourner autour des 30 ans.

 

Dernier détail qui vaut la peine d’être souligné à propos des touristes : le T-shirt « Bintang ». Rappel : la « Bintang » est la bière d’ici, celle que tout le monde boit et est devenue un symbole touristique important.

Et bien, vous ne pourriez compter le nombre de touristes masculins en T-shirt « Bintang » dans les rues de Gili Trawangan, parfait accessoire dutouriste-classique-et-beauf !

 

[En image : la plage à touristes. Seule vraie plage de l’île. Beaucoup d’autres photos de l’île et Bali se trouvent dans les albums photos dans la colonne de droite !]


SDC14882.JPG

Commenter cet article